Cher journal,


Cher journal,

Cela fait maintenant plusieurs semaines qu’il n’y a plus eu de signe de vie sur le Surpluh.

Je pense que ça y est, je suis seul, unique survivant du pays des trous de balle où seuls se perdent quelques internautes pourtant certains d’avoir tapé « bite de chien » dans google.

Peut-être cela devait-il arriver, peut-être était-ce le seul sort possible pour un royaume comme le nôtre dont sa hiérarchie n’avait de logique que son contenu.

Il n’avait finalement pour seule prétention que de divertir quelques étudiants paresseux avides de kickers et de carapils. Et ces étudiants ne sont plus.

J’avais pourtant tellement de chose à dire, moi, eux… tellement de chose à faire.

Quand avons-nous perdu la flamme?

Celle-là même qui nous pousse à rédiger un article dont la lecture intégrale prendrait exactement 30 minutes.

Celle-là même qui donne la motivation de poster 34 vidéos dans un seul et même article.

Celle-là même qui nous pousse à écrire tout simplement.

La liste est longue et facile à dresser.

Oui, comme ma bite.

932 lignes en fait.

932 articles.

Putain.

933…

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Cher journal,

  1. Welicom dit :

    This is dooooopppppe:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s